Le météo de service vérifie la fiabilité des mesures automatiques (de nombreuses erreurs sont constatées lors des épisodes de fortes pluies ou neiges accompagnés de vent : les pluviomètres sous-estiment les précipitations), et les complète toutes les trois heures par une observation visuelle décrivant tous les nuages, le type de temps ainsi que la visibilité.
En dehors de ces observations à heure fixe, des messages sont transmis dès qu'une dégradation sensible du temps est observée : apparition de chutes de neige, augmentation de la vitesse du vent, etc… C'est ce que l'on appelle la veille météorologique.
A noter que la station automatique nous permet en plus de recevoir toutes les images satellites et radars ainsi que les cartes techniques indispensables à l'élaboration des prévisions.

La prévision
Toutes les heures les données relevées par l'ensemble des stations météorologiques mondiales ainsi que celles en provenance des satellites, des ballons-sondes, des bouées marines, etc… sont concentrées à Toulouse. A partir de ces données, une analyse de la situation observée est effectuée aboutissant à la création de cartes localisant les zones anticycloniques, dépressionnaires et les différents fronts traversant l'Europe...

 
 
[ page précédente ] page 2 / 3 [ lire la suite ]